ACTUALITÉS

Immobilier : pourquoi faut-il faire attention aux pièges des prêts simplifiés ?

Posté le: 05/11/2019

https://www.creditdiscount.net/renegocier-son-credit-immobilier-une-solution-pour-pouvoir-economiser.html

Nouvelle tendance des enseignes du groupe BPCE, le taux lissé est une nouvelle formule de crédit immobilier. Cette offre propose des prêts simplifiés qui se révèlent au final plus compliqués que prévu. En effet, plusieurs courtiers révèlent que ce prêt a la fâcheuse tendance d’augmenter le coût de l’assurance et d’allonger au maximum le remboursement de votre capital. Explications.

Banque populaire et caisse d’épargne, tentative de charme sur les crédits immobiliers ?

Effectivement, cela fait deux mois que la caisse d’Épargne et les banques populaires ont mis sur le marché une nouvelle formule de crédit. Il y a de bonnes raisons de croire que c’est le cas puisqu’à eux deux, ils représentent 27% des crédits immobiliers en cours sur le marché.

La formule est simple : ils proposent de fusionner les mensualités et l’assurance en un seul et même remboursement. Dit comme cela, vous vous dites effectivement que c’est une bonne affaire, mais selon le courtier en assurance de prêt Magnolia, ce système revient plus cher au client qui navigue à vue sur les sommes qu’il rembourse réellement.

Un système simple oui, mais avec plus d’intérêts et d’assurance à payer ?

Prenons un exemple  pour illustrer ces propos : si vous prenez un crédit de 25.000 euros à rembourser sur 25ans avec un taux de 1,05%, appliquez-y la fusion des mensualités avec l’assurance, vous vous retrouvez très vite avec un coût total supérieur de 15.000 euros à un prêt classique.

Si vous optez pour une échéance plus courte, le coût total en sera encore plus impacté. Sachant que le remboursement de ce type de prêt se fait en général sur 8 ans, avec l’exemple précédent donc, le courtier magnolia prévoit une perte de 16.000 euros pour le client. Cette simulation a été validée par un autre cabinet qui a obtenu les mêmes résultats. Des chiffres qui sont pourtant contestés par la BPCE qui estime ces simulations très loin du tarif pratiqué.

Pourquoi tant de différence ? Tout simplement parce que dans cette offre de la BPCE, les cotisations d’assurance sont basées sur le capital restant dû. Contrairement à un prêt classique dont l’assurance est calculée en fonction de la somme demandée. Une autre constatation du cabinet de courtier, au cours des premières années de remboursement du crédit, la mensualité va directe à l’assurance!

Qu’en est-il de l’assurance emprunteur dans le système des prêts simplifiés ?

Si vous optez pour cette offre de la BPCE, le montant de l’assurance emprunteur va aussi faire grincer des dents. En effet, des clients jeunes et bien portants devaient souscrire à une assurance au-delà des limites de 0,70%. Soit en pratique, sept fois supérieures à une souscription à une assurance « hors-banque ».

Ainsi le groupe amortit les taux des prêts simplifiés en augmentant les assurances et en retardant le début de remboursement de la somme due. Associez à tout cela une difficulté supplémentaire pour résilier le contrat et vous avez une offre qui a tout du gouffre financier. Une thèse que réfute la BPCE, selon eux leurs enseignes suivent scrupuleusement les législations en vigueur sur le libre choix de l’assurance en crédit immobilier. Le client est donc libre de choisir l’assurance qui convient au mieux à ses finances.

Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes Free
udemy paid course free download
download karbonn firmware
Download WordPress Themes Free
free online course

Un credit vous engage, vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager.