crédit immobilier

La renégociation du taux d’intérêt pour un prêt immobilier

Posté le: 22/11/18

La baisse des taux a marqué le début de cette année. Les organismes de crédit se montrent moins pointilleux. L’offre l’emporte sur la demande en matière de produits financiers. Solliciter un emprunt devient alors plus facile. C’est le moment idéal pour mettre de l’argent de côté, et si on profitait de la conjoncture pour renégocier le taux pour un prêt immobilier ?

Une durée de 15 ans pour rembourser aux taux de 0,95 à 1,35 %, une durée de 20 ans pour rembourser aux taux de 1,12 à 1,60 % : si l’on se fie à ces données actualisées, la renégociation d’un crédit immobilier contracté en 2016 sur une durée de remboursement situé entre 20 et 25 ans serait vraiment une aubaine. Toutefois, il faut tenir compte de quelques détails pour réussir.

Renégociez, mais tenez compte des frais et pénalités !

Votre prêteur accepterait peut-être votre demande de renégociation avec le taux du crédit révisé à la baisse, mais vous aurez encore des frais à payer, qui sont évalués entre 500 et 1 500 euros. Sachez également que même si votre renégociation de crédit est accordée, votre nouveau taux ne serait pas inférieur à celui d’un nouvel emprunteur.

S’il vous arrive donc de solliciter un nouveau crédit auprès d’un autre établissement financier afin de procéder à un remboursement anticipé de vos crédits en cours, vous serez alors un nouvel emprunteur auprès de cet établissement, et vous bénéficierez d’un taux d’intérêt intéressant, certes, mais sachez que vous devez prévoir :

  • les pénalités
  • les frais de dossier
  • les frais de garantie.

De sérieux calculs et une analyse approfondie s’imposent donc avant de décider de se lancer à la renégociation de prêt. Si vous n’êtes pas fort en la matière, vous pouvez toujours recourir à un courtier en crédit, et surtout faire une simulation en ligne.

La variation idéale de taux pour la renégociation de prêt

Compte tenu de la conjoncture et des conditions mentionnées plus haut, renégocier crédit peut rapporter si vous choisissez un taux un peu plus haut de 0,7 % ou de 1 % par rapport à votre taux initial. Si votre montant restant dû est supérieur à 300 000 euros ou si votre durée de remboursement est entre 20 et 25 ans, ou encore si vous avez remboursé votre prêt depuis moins de deux ans, vous pouvez choisir un taux entre 0,7 et 1 %.

La condition la plus favorable à la renégociation de prêt immobilier est sans ambages l’augmentation des revenus entre la date de signature de votre contrat initial et votre récente demande à la banque. La renégociation concerne plutôt le taux et non la durée, surtout s’il s’agit de la raccourcir. Si vous souhaitez plutôt jouer sur la durée, il vaut mieux changer de banque, mais dans ce cas, il s’agira d’un rachat de prêt et souscrire une nouvelle assurance emprunteur est exigée.