ACTUALITÉS

Revenu universel : un sujet de plus en plus d’actualité

Posté le: 13/10/2016

A une année des présidentielles françaises, des débats poussent ici et là. Un thème a fait brusquement son apparition. Les candidats n’en parlent pas  officiellement mais le sujet est de plus en plus évoqué par leur base politique. Il s’agit du fameux revenu universel qui serait plus intéressant que le Smic ou tout le Revenu de Solidarité Active en cours actuellement

C’est quoi le revenu universel ? Pourquoi il commence à séduire surtout ceux qui veulent aller dans le populisme fiscal ?  On l’appelle revenu universel ou revenu de base ou encore allocation universelle. L’astuce est simple expliquent les analystes financiers ; l’Etat est appelé à verser à chaque citoyen français un revenu d’existence.

Un concept qui plait

Chaque français qui existe a droit à son revenu minimum vital sans condition et sans contrepartie. La seule condition est qu’il existe légalement sur le territoire français. Plusieurs leaders politiques commencent à adhérer à ce concept qui, à son tour, commence à faire son nid. Quid de ces candidats le prendrait à son compte dans sa campagne électorale. Le concept est bon mais comment transformer l’essai sans risquer l’échec.

En fait, tout a resurgi à cause d’un rapport du Conseil Numérique rendu à Myriam El Khomri, ministre du Travail. Une proposition fait état de la nécessité d’adapter les textes sur le monde du travail aux bouleversements numériques. Jusque là, rien de spécial. Le Conseil numérique enfonce une porte ouverte. Mais une autre porte fermée fut entrebâillée. Le Conseil Numérique appelle à la réflexion la mise en place d’un tel dispositif c’est-à-dire le revenu universel en France.

Pour une redistribution des richesses

 Ce n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd. La classe politique s’en est emparée. La gauche, on parle d’une meure de solidarité qui permet une meilleure émancipation des individus. A droite, ce serait un moyen de faire des économies face aux nombreuses allocations existantes. Bref, c’est une sorte de « pourquoi pas » généralisé face aux nids fiscaux et aux empilements d’allocations sociales.

 La députée PS Delphine Batho est décidée pour sa part à provoquer le débat sur la question car le ‘le système de protection sociale en France est basée sur le capitalisme en 1945 ».

 Premières propositions

Marc de Basquiat, Président de l’Association pour l’instauration d’un revenu d’existence AIRE préconise un revenu mensuel de 470 euros par adulte financé par la refonte de la fiscalité et de prestations sociales sans toutefois toucher aux Aides au Logement et aux retraites et aux allocations chômage. Une telle mesure coûterait à l’Etat au moins 325 milliards d’euros.

L’économiste Jacques Bichot pencherait pour un revenu de base d’environ 1000 euros pour lui donner toute sa signification. Cela couterait à l’Etat 600 milliards d’euros par an. L’idée commence à faire son petit bonhomme de chemin qui sera long et visiblement les candidats aux présidentielles vont réfléchir par deux fois avant de s’engager. Et pourtant, le concept peut être transformé en vote massif en 2017.

Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
online free course
download lenevo firmware
Download WordPress Themes
free download udemy paid course

Un credit vous engage, vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager.